Custom Menu

Latest From Our Blog

Maison de la forêt | Le Syndicat écrit à WWF
Le Syndicat des Sylviculteurs du Sud Ouest rassemble plus de 6000 adhérents. Le syndicat veille aux intérêts des propriétaires sylviculteurs contre toute application abusive ou disciminatoire des textes législatifs et réglementaires. Le syndicat propose également des orientations et réformes nécessaires pour dynamiser la forêt cultivée. Maison de la Forêt 6 Parvis des Chartrons 33075 Bordeaux Cedex.
maison de la foret, syndicat de sylviculteurs du sud ouest, gironde, france, aquitaine, arbre, foret, bois, pin, bordeaux, sylviculture, foret des landes de gascogne, innovation, hectares, landes, lot et garonne, economie de la foret, prix du bois, FOGEFOR, SODEF, DFCI, GPBS, CAFSA, FOREXPO, USSE, CPFA, PEFC, pin des landes, parquet, foret durable, papier, parvis des chartrons, bucheron, elaguer, menuiserie, charpente, foret, arbre, artisanat bois, sciage, negoce, lattes, contreplaque, lambris, parquets, placage, 33,gironde,france,aquitaine,arbre,foret,bois,pin
20337
single,single-post,postid-20337,single-format-standard,ajax_fade,page_not_loaded,,vertical_menu_enabled,wpb-js-composer js-comp-ver-4.1.3.1,vc_non_responsive

Le Syndicat écrit à WWF

Le Syndicat écrit à WWF

                                                                                                                                    Bordeaux, le 4 août 2017

 

                                                                                                                                    Monsieur Julien Tavernier

                                                                                                                                    Monsieur Daniel Vallauri

                                                                                                                                    Rédacteurs en Chef

                                                                                                                                    FORÊTS VIVANTES

                                                                                                                                    La lettre du WWF France sur les forêts

                                                                                                                                    lettre.foret@wwf.fr

  

 

 

Messieurs,

 

Nous venons de parcourir la lettre N° 4 du WWF France sur les forêts. Sa lecture est facile, intéressante et le lecteur est conduit à partager l’essentiel des descriptions et affirmations qui sont faites et surtout à approuver l’idée générale qui est de soutenir les bonnes actions ; qui pourrait être contre … ?

 

Néanmoins, une lecture un peu attentive montre que parmi la Nouvelle-Calédonie, Madagascar, le Bassin du Congo, se trouvent un peu « noyés » ou plutôt « assimilés » quelques encadrés sur les forêts de France, de l’Europe, dont les statuts juridique, historique, culturel, géoclimatique, etc. sont radicalement différents des autres forêts.

 

Cette « mise en scène » rédactionnelle fait qu’on a l’impression que tout est égal, tout est sur le même plan, au risque de tromper le lecteur, ce qui bien sûr n’est pas votre intention.

 

Par exemple, tout le monde est d’accord pour sauvegarder les forêts mais, en Europe, vous titrez « Sauver les dernières forêts matures ». Mais de quoi … ? de la mort, or elles sont en train de mourir, si elle ne sont pas exploitées. En lisant, votre propos apparaît plus clairement, vous parlez de forêts anciennes (ce qui n’est pas la même chose qu’une forêt mature) suivant sa situation géoclimatique et ses essences. C’est un autre sujet que de vouloir conserver de très vieilles forêts, et pourquoi pas. Mais il serait pertinent de préciser l’échelle du sujet qui n’est pas la même que celle des forêts de Guyane par exemple… !

 

Et puis, vient le sujet sur la biomasse. Effectivement, un forestier en France ne gère pas sa forêt pour produire du bois énergie, celui-ci n’est qu’un débouché accessoire. Ensuite, au fil de la lecture, vous entraînez le lecteur dans la confusion la plus totale entre la biomasse/énergie, le changement climatique, l’utilisation des terres, les gaz à effet de serre, la compensation. Sujets complexes et vous concluez « … limités aux exploitations captant réellement du carbone… ».

Que voulez-vous dire exactement, entre cette phrase et celle où vous écrivez « … quel usage responsable des forêts peut être comptabilisé … » ?

 

Finalement, au-delà de la vision rapide des titres et sous-titres, sur le plan pédagogique, règne une grande confusion entre les principes, les concepts, l’idéologie et les réalités locales et internationales. De ce point de vue, l’éditorial de Monsieur Monument en est une caricature ; par exemple, pourriez-vous nous expliquer par exemple, comment « les gens sont les principaux gardiens des forêts » … ? Qui sont-ils ?

 

Je vous remercie de bien vouloir répondre à nos deux questions,

 

Bien cordialement,

 

 

Christian PINAUDEAU

Secrétaire Général

Syndicat des Sylviculteurs du Sud-Ouest

Maison de la Forêt

6 Parvis des Chartrons

33075 BORDEAUX CEDEX

Tél.   05 57 85 40 14

Fax   05 56 81 65 95

c.pinaudeau@maisondelaforet.fr

http://maisondelaforet-sudouest.com/

 

Tags: